IMAGE A TELECHARGER
MASTER - DOCTORAT PDI
Pratique de l'interdisciplinarité dans les Sciences Sociales 
EHESS ENS
puce Contact  puce Accès

Genre, féminismes et mobilisations collectives

Séminaire

« Genre, féminismes et mobilisations collectives »

Master Pratiques de l'interdisciplinarité en sciences sociales (ex-ETT)-EHESS-ENS, EFiGiES

http://www.master-ett.ens.fr/hoparticle.php?id_art=37 

 

 

Coordination : Laure Bereni (CNRS, Centre Maurice Halbwachs), Marion Charpenel (Sciences-Po, CEE), Alban Jacquemart (EHESS, IRIS), Camille Masclet (Université de Lausanne, IEPI /Université Paris 8, CRESPPA), Bibia Pavard (Sciences Po, Centre d’histoire)

 

Lieu : ENS, Campus « Jourdan », 48 bd Jourdan, 75014 Paris (Métro Porte d’Orléans, RER Cité universitaire).

Il peut être validé par les étudiant-e-s du master Pratiques de l’Interdisciplinarité dans les sciences sociales et du master Genre, politique et sexualités (EHESS). 

 

Contact : albanjac@wanadoo.fr ; bibia.pavard@sciences-po.org ; laure.bereni@ens.fr ; camille.masclet@unil.ch ; marion_charpenel@hotmail.com

 

 

 PROGRAMME 2011-2012

 

 

« Genre et mobilisations professionnelles »

 

 

Dans le prolongement des réflexions menées depuis sa création en janvier 2004, le séminaire interrogera cette année les mobilisations professionnelles au prisme du genre. Il s’agira alors de saisir la manière dont le genre éclaire l’activité syndicale et les actions collectives professionnelles, mais aussi de questionner les effets des mobilisations professionnelles sur les rapports sociaux de sexe dans le monde du travail. De même, nous nous demanderons dans quelle mesure les mobilisations professionnelles participent à ou au contraire remettent en cause la dimension genrée d’une identité professionnelle. En outre, le séminaire s’efforcera de saisir la nature des interactions entre mouvements féministes et collectifs militants fondés sur une base professionnelle et de comprendre les effets réciproques des un-e-s sur les autres. Enfin, l’attention sera portée sur les conditions d’émergence d’une conscience de genre voire d’une conscience féministe au sein des associations professionnelles, particulièrement celles qui sont exclusivement composées de femmes.

 

 

http://www.ehess.fr/fr/enseignement/enseignements/2011/ue/601/

 

Séance 1 – lundi 10 octobre, 18h45-21h15 – grande salle

 

Genre, rapports sociaux d’ethnicité et luttes professionnelles

Projection du film « D’égal à égales » (2010, 52 minutes)

de Corinne Mélis et Christophe Cordier

La projection sera suivie d’un débat en présence des deux réalisateur-rice-s

 

Elles s’appellent Nora, Dorothée, Keira et Anissa. Elles sont immigrées ou filles d’immigrés, et syndicalistes. Face à la dureté des conditions de travail et à la précarité des salariés dans les secteurs du nettoyage, des services aux particuliers et aux entreprises où l’on retrouve nombre de femmes issues de l’immigration, elles ont choisi de s’engager. Activistes en milieu masculin, elles sortent des rôles féminins attendus. Elles prennent la parole, s’organisent, bougent, librement inspirées par les ouvrières en lutte de LIP qu’elles redécouvrent à travers le film « À pas lentes » (1977, Collectif Cinélutte). Dans une société où sexisme et racisme restent d’actualité, tandis qu’augmente la violence des rapports de force dans le travail, elles nous racontent une démarche d’émancipation individuelle et collective. Dans l’espoir d’être traitées, enfin, « d’égal à égales »

 

 

Séance 2 – mercredi 9 novembre 2011, 16h-18h30 – salle 6

 

L’engagement des femmes à la CFDT

 

  • Sophie Pochic (chargée de recherche au CNRS, CMH) et Cécile Guillaume (MCF à l'Université de Lille 1, chercheuse associée au CMH) 

 

 

Séance 3 – jeudi 1er décembre 2011, 17h-19h30 – salle 6B

 

Féminisme et mobilisations ouvrières féminines (XIXe-XXe siècles)

 

  • Colette Avrane (docteure en histoire de l’université d’Angers) : « En marge des mobilisations professionnelles et féministes, les ouvrières à domicile au début du XXe siècle »
  • Fanny Gallot (doctorante au Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes) et Ève Meuret-Campfort (doctorante au Centre Nantais de Sociologie) : « Peut-on parler d'un féminisme ouvrier? (1968-1981) »

 

 

Séance 4 – vendredi 20 janvier 2012, 10h-12h30 – salle 6B

 

  • Clémentine Comer (doctorante au Centre de Recherches sur l'Action Politique en Europe (CRAPE) de Rennes) « Se faire une place dans une profession masculine : le cas des agricultrices »

 

  • Ismaël Ferhat (doctorant au Centre d’histoire de Sciences Po) « Une fédération syndicale dans des professions féminisées. Le cas de la FEN et des personnels enseignants »

 

 

Séance 5 – vendredi 10 février 2012, 10h-12h30 – salle 6B

 

  • Baptiste Giraud (MCF univ. Aix-Marseille 2, LEST) « Femmes immigrées en lutte. La variabilité des effets de la condition féminine et des rapports de domination dans les mobilisations grévistes »
  • Sophie Béroud (MCF univ Lumière Lyon 2, Triangle), « Organiser les aides à domicile : une campagne de syndicalisation au prisme du genre »

Séance 6 – vendredi 9 mars 2012, 10h-12h30 – salle 6B

 

Les mobilisations féminines dans les professions d’élite

 

  • Marion Rabier (doctorante au CMH-ETT, ATER à Paris 8) : « Les engagements des dirigeantes économiques dans les associations professionnelles féminines et mixtes »
  • Juliette Rennes (maîtresse de conférences à l'EHESS, membre du GSPM) : « Les 
    mobilisations pour l'accès aux professions diplômées sous la Troisième 
    République »

 

 

Séance 7, vendredi 13 avril 2012, 10h-12h30 – salle 6B

 

Les mobilisations pour l’égalité professionnelle en entreprise

 

  • Soline Blanchard (doctorante au CERTOP/SAGESSE, Université de Toulouse II - Le Mirail) : « Le conseil en égalité professionnelle : une activité féministe ? »
  • Isabel Boni (doctorante au CMH-Pro) « Usages et détournements du féminisme dans le conseil en management »

 

 

Séance 8, vendredi 11 mai 2012, 10h-12h30 – salle 6B

 

Genre et syndicalisme, une enquête en Suisse

 

  • Martina Avanza (Maître Assistante, Centre de recherche sur l’action politique de l’Université de Lausanne, IEPI-UNIL) et Vanessa Money (doctorante au Centre de recherche sur l’action politique de l’Université de Lausanne, IEPI-UNIL): « Comment faire "bouger" les syndicats pour la "grève des femmes" 2011 en Suisse? Les "collectifs 14 juin" en action. »

 



Français | English

Actualités   

Master PDI: plus ici|more here

[Webmestre]

[Fil rss]

[V. 0.93]

Directeurs de la publication : Lise Bernard, Benoît de l'Estoile, Alexis Spire et Emmanuel Szurek .
 
 
 
 
 
 
48, Bd Jourdan, 75014
Tél.: 01 43 13 62 20
Fax: 01 43 13 62 22
Contact : master-pdi@ehess.fr
URL : http://www.master-pdi.ens.fr